mardi 5 février 2013

Enseignement Chrétien : notions usuelles

… « Les cieux racontent la gloire de Dieu". (Fernand Deligne, vers 1910) Auteur : «  un inspecteur diocésain »   Note de l'Hippopotable : ****




Science, rigueur, moisi : trois noms qui s'appliquent à La Bibliothèque Idéale de l'Hippopotable, et qui sont aujourd'hui magnifiquement illustrés par cet ouvrage rédigé il y a un siècle par l'auteur signant simplement "un inspecteur diocésain".

Le souci de vérité et de précision de ce manuel, destiné aux collégiens, en fait une référence dont la lecture,  aujourd'hui encore, serait profitable à bien des jeunes gens.



Dès le premier chapitre, l'illustration de cet ouvrage allie à la beauté du trait la précision scientifique des informations : on admirera dans le dessin de la Création des êtres rarement documentés dans les ouvrages même les plus pointus, tels la licorne ou Dieu le Père.



Tous les hommes descendent d'Adam et Eve : voici, clairement exposée, la base d'une approche dépassionnée et transparente de notre condition de roi de la création.





Chaque partie de l'ouvrage donne des informations détaillées et factuelles, avec une mise en perspective historique qui apporte une touche d'authenticité bienvenue : le rappel des plaies d'Egypte éclaire ainsi le chapitre sur les batraciens.




Bien des notions scientifiquement complexes telles que celle d'animaux nuisibles sont éclairées par le rappel de causes irréfutables comme le péché originel.



Même dans des ouvrages de neurologie récents, on trouve rarement de description plus exacte et pertinente des liens entre cerveau et âme.


Le style de l'anonyme inspecteur diocésain est toujours alerte et imagé, comme dans ce paragraphe sur l'électricité statique, bien plus vivant qu'un assommant diagramme bourré d'équations.


Toujours rappeler les causes finales des phénomènes scientifiques, et les mettre en perspective : bien des vocations de chimiste, de physicien ou de sacristain sont nées de la lecture de ces lignes.


Les grandes figures de la science moderne sont convoquées pour donner une caution intellectuelle indiscutable à cet ouvrage pédagogique.


Parfois, lorsque la science s'avoue impuissante à tout expliquer, l'auteur a le courage d'admettre ses limites.



Espérons que la lecture de ces quelques extraits inspirera messieurs et mesdames les auteurs de manuels scolaires, si souvent hélas dotés d'un esprit bien étriqué et partisan. Que l'esprit saint puisse les oindre de sa sainte clairvoyance et leur dicter des ouvrages propres à former nos jeunes dans la sainteté et la dévotion qui leur font trop souvent défaut.






Un ouvrage indispensable

7 commentaires:

Cobab a dit…

N'oublions pas l'audace de la composition, osant les plus grandes Libertés Formelles et riant des contraintes techniques prétendues par la race toujours ivre et geignarde ET QUI DÉPLAÎT À DIEU (ainsi que le constate la Science) du Typographe, pour se mettre au service du Sens, que dis-je, du Sens, que dis-je, du Sens, que dis-je du Sens ! (… et des éjaculations batraciennes.)

Blouzouga Memphis a dit…

Un bien beau choix anéfé.
Signalons au passage l’œuvre chrétienne de Gallica qui nous donne à lire cet ouvrage en ligne ici :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5544682g (ou du moins une édition de 1900 de ce même ouvrage)

Hic et Punk a dit…

J'ignorais que Moïse souffrait d'une MST
(et quelle fut à ce point virulente)
(serait-ce là l'étymologie véritable de la mer Rouge ?)
Merci.

Mariepierre Redon a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

oui mais si vous révélez tous les dessous de l'affaire, forcément le Pape n'a plus qu'à rendre sa chasuble

Thomas Kieffer a dit…

Merci.

Lucie a dit…

Enfin un ouvrage à la fois édifiant et divertissant comme il n'y en a plus assez de nos jours. Vive l'Hippopotable !