jeudi 27 juillet 2006

Marabout-Flash n° 33,103,163,177 : Spécial Vacances

(Marabout, 1960-64)

Note de l'Hippopotable : ****

Quatre ouvrages qui vous permettront de passer des vacances inoubliables à moindre frais.
Faute de temps, de place et d'énergie, nous nous bornerons cette fois à citer une seule phrase par ouvrage.


"L'eau, c'est froid et ça mouille" (page 10)

"Il n'y a aucune raison, parce qu'on campe, de se tenir mal à table,
de manger comme un grossier merle, etc... "(page 15)



"Pour que votre épouse et vos enfants soient heureux de leurs vacances, n'oubliez pas de tenir compte de leurs goûts (parfois différents des vôtres !" (page 26)

"Dans l'aménagement de série, tous les constructeurs prévoient d'ordinaire leur tissus de recouvrement dans des tons hauts en couleurs, bariolés ou relevés par des motifs dont le moins qu'on puisse dire est qu'ils manquent de discrétion. Un conseil : n'acceptez pas ces fantaisies." (page 115)





Quatre ouvrages indispensables


L'équipe de "la Bibliothèque Idéale" donne rendez vous à tous ses amis bibliophiles et hippopomorphes à la rentrée pour une nouvelle sélection d'ouvrages distrayants et sains.

2 commentaires:

pHilippe M. , de Nantes a dit…

Ces ouvrages ont l'air formidables ! et me semblent indispensables pour des vacances réussies - Je me précipite dès ce soir chez mon libraire de quartier pour les commander.
Mais un doute me taraude : le couple sur la couverture ne seraient ils pas René Leduc et Danièle Génault, habilement grimés ? Est ce que les faibles émoluments de chercheur de René ne l'obligent pas à arrondir ses fins de mois en posant comme mannequin vedette chez Marabout Flash pour mettre un peu d'argent de côté, en vue de monter leur ménage ?

Vélo de Valp a dit…

Cher Monsieur, me voilà fort dépourvu de ne point trouver l'ouvrage consacré aux vacances en tandem que nous préparons depuis deux moi, ma tendre épouse et oi-même...
Me voilà donc obligé, à l'issue de mon plein gré, de prendre la tente ou la caravane, en moins que le volume "sur l'eau" n'évoque le pédalo...
Je vos prie d'agréer, bla bla...